TUTO

TUTO #6 : Un mandala Land Art !

 

En cette période de vacances et de soleil, Citémômes vous propose l’un de ses ateliers phares à faire en famille ou même à deux mains : le mandala Land Art

gggg

Mais qu’est-ce que le mandala Land Art ?

Le mandala vient des moines boudhistes qui en créent avec du sable coloré pour méditer. Le Land Art, quant à lui, est une tendance de l’art contemporain utilisant le cadre et les matériaux de la nature (bois, terre, pierres, sable, eau, rocher, etc.). Le plus souvent, les œuvres sont en extérieur, exposées aux éléments et soumises à l’érosion naturelle ; ainsi, certaines œuvres ont disparu et il ne reste que leur souvenir photographique et des vidéos.

gggg

Comment réaliser son propre mandala Land Art ?

Les mandalas peuvent être réalisés avec des objets de récup’ du quotidien tels que des déchets ou des éléments de la nature tels que :

Des noyaux (mirabelles, cerises, olives, abricot, pêche…),

Des graines,

Des morceaux de bois,

Des cailloux,

Des bouchons en liège ou plastique,

Des boutons 

D’autres idées ? 🙂 

gggg

Une fois votre matériel à disposition, définissez une forme simp

le à réaliser, comme par exemple ici, un rond.

Pour débuter, choisissez un fond : du carrelage, du bois, la pelouse ou encore un fond coloré comme une feuille de papier. Soyez inventifs, choisissez un fond qui vous plaît !

Ensuite, placez un élément au centre de votre fond pour former le cœur de votre mandala. Puis, posez les autres éléments au gré de vos envies. La seule contrainte est celle de voir, au final, apparaître la forme définie au début : ici le rond. 🙂 Toutes les tailles sont possibles, du petit mandala au mandala géant… C’est à vous de choisir !

Le mandala Land Art est une œuvre éphémère : vous pouvez la prendre en photo si vous souhaitez garder une trace, puis la ranger… Ou bien en refaire une autre ! 🙂  

Il est également tout à fait possible de réaliser votre mandala directement en forêt ou sur la plage à partir des éléments de la nature qui se trouvent autour de vous : branches, feuilles, pommes de pin, coquillages, sable et autres galets ! 

kk

kk

N’hésitez pas à nous partager les clichés de vos réalisations par mail à associationcitemomes@gmail.com ou sur les réseaux sociaux en nous mentionnant (liens ci-dessous) !

Bonnes vacances à toutes et à tous !

 

TUTO

TUTO #5 : une bouillotte récup’ ! ?

En été, on adore déguster des cerises et les incorporer dans de délicieuses recettes…

Mais saviez-vous que les noyaux pouvaient servir pour de chouettes tutos ? ♻️ Aujourd’hui, l’équipe de Citémômes vous propose de réaliser un petit tutoriel testé et approuvé à 100% : votre petite bouillotte sèche à base de noyaux de cerises ! Simple et (terriblement) efficace ! 🙂 

La bouillotte de noyaux de cerises et l’allié parfait pour soigner vos petits bobos ! Chaude, la bouillotte soulagera votre mal de ventre ou réchauffera tout simplement vos mains en hiver. Froide, elle soignera vos douleurs musculaires et vous permettra de vous rafraîchir.

Le petit + ? C’est garanti, ce tuto ravira et servira grands comme petits ! 😉 

hh

Le matériel :

• Des noyaux de cerises,

Une chaussette ou petite pochette en tissu,

Du bicarbonate ou du vinaigre,

 

Comment nettoyer les noyaux ?

Pour nettoyer les noyaux, faites-les bouillir dans une casserole d’eau avec du bicarbonate de soude ou du vinaigre, puis faîtes-les les sécher à l’air libre. Vous pouvez également glisser vos noyaux dans un petit sac en tissus (type sac de vrac) 

Une fois bien secs, placez les noyaux dans une chaussette ou pochette. Servez-vous de ce que vous avez déjà à la maison ! Le tissu doit néanmoins être assez résistant pour garder sa forme intacte, mais aussi pour ne pas s’abîmer au contact de la chaleur, qu’il doit pouvoir conserver. Choisissez donc un tissu aux mailles serrées, comme les fibres naturelles de coton, lin ou chanvre. 

Vous pouvez également ajouter à la garniture des clous de girofle, un bâton de cannelle ou quelques brins de lavande qui viendront parfumer votre bouillotte. Si vous souhaitez verser quelques gouttes d’huiles essentielles, faites-le en amont sur la garniture, qu’il faudra laisser sécher. 

Pour la formule express : après avoir lavé vos noyaux, mettez-les dans votre chaussette ou pochette, faîtes un noeud et… C’est prêt !  

 

SINON, VOICI QUELQUES INSPIRATIONS POUR DES BOUILLOTTES 100% CUSTOMISÉES : ❤️

vvvvv

Comment faire chauffer la bouillotte ?

Pour le temps de chauffe, tout dépend de la garniture que vous avez choisie et de son volume. N’hésitez pas à faire des tests avant de l’utiliser (surtout si vous souhaitez l’appliquer directement sur votre peau !)

• Au micro-ondes : placer quelques minutes la bouillotte au micro-ondes,

• Au four : dans un plat, disposer la bouillotte et laissez cuire quelques minutes,

• Sur un radiateur (éviter le matériel électrique) : poser la bouillotte sur le radiateur, toute la journée ou toute la nuit par exemple,

• Près d’une cheminée,

• Au soleil : si les températures le permettent ☀️

jjj

Enfin, pour rafraîchir votre bouillotte, placez-la simplement quelques temps au congélateur ! ❄️

À vous de jouer ! N’hésitez pas à nous envoyer les photos de vos réalisations et à nous partager vos avis et suggestions !

jj

Illustration de l’article : http://scrapiana.com/2011/05/17/sock-it-to-me/

VIE DE L’ASSO / ZOOM SUR…, VIVE LES VACANCES !

Le cahier de vacances de Citémômes !

Voici venu le temps des vacances d’été ! ☀️

Si cette année nos habituels ateliers de la première semaine des vacances été n’auront exceptionnellement pas lieu cette année, contexte sanitaire oblige, nous vous donnons rendez-vous tout au long du mois de juillet sur les quais bas rive gauche pour des petits ateliers à Rouen Sur mer.

Mais ce n’est pas tout ! 🙂 Chez Citémômes, nous aimons vous gâter et vous proposerons, à partir de ce mercredi 8 juillet, un petit cahier de vacances ludique et entièrement numérique autour des lettres de l’alphabet ! Rendez-vous ici en début d’après-midi pour découvrir, du lundi au vendredi, nos petites fiches à télécharger et imprimer pour apprendre et, surtout, s’amuser

fff

ggg

FICHE N°1 :

FICHE N°2 : 

FICHE N°3 :

 

FICHE N°4 : 

FICHE N°5 : 

FICHE N°6 : 

FICHE N°7 :  

FICHE N°8 : 

FICHE N°9 : 

FICHE N°10 : 

FICHE N°11 : 

FICHE N°12 : 

FICHE N°13 : 

FICHE N°14 : 

FICHE N°15 : 

FICHE N°16 : 

FICHE N°17 : 

kkk

FICHE N°18 : 

FICHE N°19 : 

FICHE N°20 :

 

 FICHE N°21 :

 FICHE N°22 :

 FICHE N°23 :

 FICHE N°24 :

Pour obtenir les réponses aux petits quizs, envoyez-nous un mail à associationcitemomes@gmail.com ! ?

fff

TUTO

TUTO #3 : Des petites cartes à planter !

En ce mois de juin qui célèbrera les mamans et les papas, Citémômes vous propose de réaliser de petites cartes à planter : une idée de cadeau originale à offrir à ceux qu’on aime ou à tester… Pour le plaisir ! 🙂  

 

Une “carte à planter”, c’est quoi ?

Il s’agit ni plus ni moins d’une carte que la personne à qui vous l’offrirez pourra planter directement dans la terre. Elle se transformera quelques semaines plus tard en une jolie plante. La carte à planter se compose d’un mélange de papier recyclé mixé, de colle végétale faite maison et de graines de fleurs ou de plante verte. C’est tout ! 😉

Quel papier recyclé utiliser ?

Des boîtes d’oeufs mais  aussi opter des rouleaux de papier toilette biodégradables ou du papier journal SANS ENCRE.

Quelles graines choisir ?

Choisissez des graines de petite taille qui s’incorporeront facilement au papier recyclé (aromates, fleurs mélangées…). 

 

Le matériel :

– Du papier recyclé (de quoi remplir un saladier) de la couleur de votre choix,

– De l’eau,

– De la farine,

– Des graines de fleurs ou de plantes vertes,

– 1 ou plusieurs emporte-pièces de la forme que vous voulez.

Le mode d’emploi :

 Découpez le papier recyclé en petits morceaux et placez-les dans un grand saladier.

 Arrosez-les d’eau, mélangez afin que tout le papier soit bien imbibé. Laissez tremper pendant 1 heure ou plus.

Ensuite, malaxez et déchiquetez les morceaux de papier pour en faire une pâte et retirez l’eau à l’aide d’une passoire.

 Fabriquez votre colle végétale : pour ce faire, versez 10 cl et 5 cs de farine dans une casserole. Faites chauffer et remuez sans cesse jusqu’à obtention d’une pâte collante et visqueuse.

 Dans un pot ou un saladier, mélangez votre pâte de papier et la colle végétale. Pour bien obtenir un mélanger homogène, faites le petit à petit : une poignée de pâte, une cuillère de colle et mélangez. Si vous désirez colorer votre pâte, vous pouvez utiliser des épices : nous avons utilisé du curcuma pour le jaune ! Renouvelez jusqu’à la fin de la pâte.

Placez la pâte à papier dans un emporte-pièce sur une plaque perforée, une grille ou une feuille de papier absorbant. Remplissez un 1er emporte-pièce de papier humide sur une hauteur d’environ 0,5cm, pas moins sinon cela se cassera au séchage !

 Saupoudrez de graines puis tassez bien le tout pour en extraire le plus d’eau possible.

 Ôtez l’emporte-pièce et renouvelez l’opération jusqu’à épuisement du papier recyclé.

Laissez sécher jusqu’à ce que toute l’eau ait disparu (vous pouvez poser votre plaque au soleil, sur un radiateur ou dans un four à 40°C pour accélérer le processus).

Lorsque vos cartes sont bien sèches, placez-les entre 2 feuilles et des livres bien lourds afin de les aplatir davantage.

Et… C’est prêt !

Vous pouvez les glisser avec un petit mot dans une enveloppe et les offrir, ou directement aller les planter dans votre jardin ou sur votre balcon ! N’hésitez pas à nous partager les photos de vos réalisations sur nos réseaux sociaux ou par mail à associationcitemomes@gmail.com.

hhh